DIY – Pastilles effervescentes

Bonjour,

Aujourd’hui, on va parler d’un sujet top glamour : comment faire soi-même des pastilles effervescentes (pas pour le bain, pour nettoyer les toilettes).
Si toi aussi, Pinterest est ton ami, tu as peut-être déjà vu passer des recettes pour trouver une alternative « sympa » à la javel. Surtout si tu t’intéresses un peu à l’environnement et que tu essaies de faire ta part (comme dans la légende du colibri)…

Bref, donc après avoir fureté sur plusieurs sites, j’ai regardé si j’avais tout dans mes placards. Miracle, oui!

Pour jouer à l’apprentie sorcière, il te faudra:

IMG_1606
– du bicarbonate de soude (280gr)
– de l’acide citrique (95gr)
– de l’eau (2 cuillères à soupe environ)
– des huiles essentielles (30 gouttes de trois HE différentes, soit 90 gouttes au total)
– des moules à glaçons ou autres en silicone (plus pratique pour démouler) ou tout ce qui pourrait servir de moule et que tu peux sacrifier. Il s’agit de ne plus s’en servir ensuite pour cuisiner! J’ai jeté mon dévolu sur des moules pyramides en silicone dont je ne me suis presque jamais servie (oui je sais… des moules pyramides…)
– un saladier et un fouet ou une fourchette
– un masque parce que les huiles essentielles, ça dépote.

Maintenant, j’essssplique:
Après avoir mis ton masque de super héroïne, dans un saladier, il faudra mélanger le bicarbonate de soude et l’acide citrique.
Puis ajouter les huiles essentielles de ton choix (j’ai mis citron, menthe poivrée, lavande, mais tu peux bien sûr remplacer par du tea-tree ou d’autres HE)

IMG_1605

Ensuite, il faut verser l’eau à toute petite dose, au goutte à goutte ou au spray, mais vraiment doucement, pour que cela ne mousse pas.
Une fois que c’est mélangé et que ça a la consistance de sable mouillé, tu remplis tes moules en tassant bien, et tu laisses sécher à l’air pendant une journée environ.
Au démoulage ça donne ça (attention de ne pas en mettre dans ton café le matin)

IMG_1610

Comme mes moules pyramides sont grands, je n’en ai pas fait beaucoup (j’avais 9 empruntes). A toi d’ajuster en fonction de ce que tu utilises.

Il suffit de mettre une pastille dans la cuvette, ça va pétiller un peu, tu laisses agir, un coup de brosse et le tour est joué.
J’ai testé, j’ai approuvé! La javel, qui n’était plus que très difficilement admise ici, ne passera plus ma porte.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
J’en profite pour dire que ce blog va prendre un virage que vous sentez probablement venir. Il y aura ici de plus en plus d’articles sur le thème de la simplicité, du fait maison, du respect de la nature. Cela va avec ma démarche personnelle (ainsi que celle de mon compagnon), et je suis tellement exaspérée, voire révoltée, par la sur-consommation, le non-respect de l’environnement, de soi, et de son prochain, que voilà, il faut que j’en parle! 
Je ne suis absolument pas parfaite, et même si j’ai démarré cela depuis plusieurs années, avec plus ou moins de réussite selon les périodes, je sais que le chemin est encore long…
Je ne me poserai pas en donneuse de leçons, j’ai plutôt envie de partager des choses pour vous donner envie d’essayer aussi. On peut être dans cette démarche sans que cela devienne triste, au contraire. Je crois que plus on renoue avec une vie simple, et plus on profite… 
On va en reparler!
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Publicités

Layering

Aujourd’hui, je voudrais vous parler de ce livre
517Tix9BzBL
Je l’ai acheté il y a quelques mois, mais je l’avais repéré depuis sa sortie.

Comme je suis adepte de cosméto bio et naturelle, j’avais déjà dans ma salle de bain l’essentiel des produits.

Je suis quotidiennement les étapes de démaquillage, et ma peau me dit merci 🙂
Je trouve que la première étape de démaquillage à l’huile, suivie du nettoyage au savon, fait toute la différence.
J’ai la peau sèche et en suivant les conseils du livre, elle est vraiment nettoyée et nourrie, plus douce.

Voici ce que j’utilise (malgré les apparences, ce n’est pas un billet sponsorisé)

visage

Je commence par un démaquillage à l’huile de Camélia, je l’ai achetée suite à la lecture du livre, et je la recommande! Elle est très bien pour la peau, mais également pour les cheveux.
Ensuite, pour enlever les résidus de maquillage et d’huile, un petit nettoyage au savon.
Et je rince bien.
Puis j’applique de l’hydrolat de verveine en guise de lotion tonique, parce que j’aime beaucoup cette odeur.
Je me fais parfois un masque, comme expliqué dans le livre.
Ensuite un peu d’aloe vera en soin, et je termine par l’application d’huile végétale de rose musquée (ou du macérât huileux de figuier de barbarie).

Cela semble long, plus long qu’un lait démaquillant sur un coton, suivi de tonique et de crème de nuit? Je vous assure que ça ne prend pas tellement plus de temps.
Et avant, je me démaquillais juste avec un lait et je mettais une crème. Je zappais même le tonique.

Dans ce livre, il y a aussi de précieux conseils pour les cheveux.
C’est un peu le même principe que pour le visage, il faut procéder en plusieurs étapes.

Voici mes produits préférés

cheveux.jpg

Ils sont ciblés pour nourrir mes cheveux (fins et secs) et pour freiner la chute (essentiellement due au stress) et les renforcer.

Je ne le fais pas à chaque lavage, mais j’enduis régulièrement mes cheveux (les longueurs et pointes) d’huile de coco + ricin avant le shampooing, j’utilise aussi de l’hydrolat de cèdre de l’Atlas (les racines) pour les fortifier.
Je n’utilise plus de shampooing tout prêt, parce que je n’en trouvais aucun qui soit assez doux et sans quaterniums.
Je concocte donc ma petite potion magique en deux secondes… J’utilise une base lavante neutre, j’ajoute de l’huile essentielle de bay St Thomas (qui ne sent pas très bon mais qui renforce les cheveux), et de bois de Hô (qui sent bon).
On ne les voit pas sur la photo mais j’ajoute quelques gouttes de protéines de riz pour le volume et du maca vital qui agit aussi sur la chute des cheveux.
Je me lave donc les cheveux avec cette composition très personnelle, je rince et je termine toujours par un rinçage avec un peu de vinaigre de cidre dilué pour apporter de la brillance et diminuer les effets de l’eau très calcaire de la région parisienne.
Enfin, avant séchage, je verse quelques gouttes d’huile de camélia dans ma main et je la répartis sur les pointes.

Mes cheveux vont beaucoup mieux depuis que j’en prends soin correctement.
La prochaine fois je vous parlerai du henné et des colorations naturelles.

En conclusion, je ne regrette absolument pas mon achat. Les conseils sont judicieux, faciles à mettre en oeuvre (vous pouvez bien sûr utiliser ce que vous avez chez vous, il n’y a aucune recette compliquée), et les résultats sont là.